Erreurs à éviter lors de la fabrication de vin maison

La vinification à domicile nécessite un apport important d’efforts, de ressources et de patience.

Par conséquent, lorsque le moment sera venu de profiter de votre précieuse récolte, vous voudrez vous assurer que votre investissement en vaut la peine. Vous aurez de bien meilleures chances de succès en tant que vigneron si vous apprenez les erreurs à éviter lors de la fabrication du vin maison. Première erreur Se produit souvent dès le début par de nouveaux vignerons qui ne sélectionnent pas et ne suivent pas une recette fiable. Si vous voulez les meilleurs résultats possibles, vous devez suivre les instructions des experts. Ce n’est pas le moment d’improviser. Deuxième erreur. Un équipement incorrect ou incorrect est souvent la cause du problème du vin à la maison. Si vous êtes nouveau dans la vinification à domicile, il est essentiel que vous investissiez dans le bon équipement.

Évitez d’utiliser des articles ménagers et doublement les articles ménagers qui ont été utilisés pour préparer ou stocker d’autres aliments. La meilleure chose pour quiconque prend le vin au sérieux est d’acheter du matériel spécialisé chez les détaillants de vinification. Troisième erreur Le manque d’assainissement est régulièrement à blâmer pour le vin décevant. Bien que faire du vin à la maison soit très amusant, c’est aussi une science précise qui doit être menée dans un environnement contrôlé. Des conditions stériles sont essentielles et vous ne devez pas prendre de raccourcis avec une bonne préparation de vos outils et conteneurs. Quatrième erreur Une activation incorrecte de la levure peut affecter négativement votre production de vin. Assurez-vous d’utiliser de la levure spéciale pour les vignerons et suivez strictement les instructions d’activation. Le contrôle de la température est vital car si la levure est trop chaude, les cellules seront tuées et ne s’activeront pas.

S’il fait trop froid, les cellules de levure peuvent ralentir ou même devenir dormantes, ce qui rend le processus de fermentation difficile. Pire encore, les cellules pourraient se réactiver plus tard et recommencer à fermenter votre vin au mauvais moment. Cinquième erreur Une bonne gestion des taux de sucre peut faire ou défaire votre vin. Avec votre densimètre, vous devez d’abord vérifier sa teneur en sucre pour vous assurer qu’il est à un niveau compatible avec votre levure de vin. Si le sucre est trop élevé, la levure de vin maison peut ne pas pouvoir tout transformer en alcool et il vous restera du sucre résiduel. La teneur en sucre déterminera la teneur éventuelle en alcool. Aucun vin ne doit contenir plus de 14% d’alcool. Quelque part entre 9% et 12% est probablement la meilleure cible.

Sixième erreur Le vinaigre au lieu du vin sera une grande déception pour tout vigneron et est le résultat de l’oxydation. L’oxydation aura lieu si les niveaux d’acide ne sont pas correctement contrôlés. Garder votre moût exempt de levure tenace et de contamination bactérienne et garder les bouteilles pleines peuvent aider à prévenir cette erreur. L’utilisation de Campden Tablets est également utilisée pour lutter contre ce problème. Les sédiments de la septième erreur peuvent gâcher le vin de votre maison. Des erreurs lors de son transfert peuvent entraîner l’entrée de trop de sédiments dans le vin. Il vous suffit d’extraire la partie supérieure du vin et de laisser la couche inférieure où le matériau indésirable a été déposé. Votre moût doit également être maintenu immobile pour empêcher les sédiments de remuer et de pénétrer dans le vin.

Ceci est également important dans le stockage du vin après sa mise en bouteille. Conservez votre vin dans un endroit non perturbé et exempt de vibrations pour éviter que les sédiments n’interfèrent avec la maturation réussie du vin. Huitième erreur La hâte a été une catastrophe pour de nombreux vins maison et une erreur facile et courante pour le vigneron. maison. Une vinification réussie passe par la capacité à faire preuve de la patience nécessaire. De la première étape de fermentation à la maturation finale, le vin doit recevoir suffisamment de temps pour terminer ses phases complexes. L’une des plus grandes erreurs à éviter lors de la fabrication du vin fait maison est d’intervenir lorsque vous devez attendre patiemment pendant que la science et la nature font tout le travail.